Accueil > librairie culture > Revue Urbanisme - dossier "villes créatives ?"

Revue Urbanisme - dossier "villes créatives ?"

mardi 14 septembre 2010

"La thèse est connue : une ville a d’autant plus de chance de connaître l’opulence qu’elle attire à elle le maximum de membres de “la classe créative”. Une ville est créative si les cinq indices suivants sont au top : les indices de haute technologie (pourcentage des biens exportés de ce secteur), d’innovation (nombre de brevets par habitant), de gays, de “bohémiens” et de talent (pourcentage de la population possédant un niveau scolaire bac +). Pour attirer et garder cette “classe créative”, une ville doit offrir un cadre de vie indispensable à l’épanouissement de ces “créatifs”. Elle doit aussi et surtout favoriser la combinaison la plus performante et exaltante des trois “T” : “Technologie, Talent et Tolérance”. Les trois “T” s’enrichissent en s’entremêlant, aussi l’innovation technologique bénéficie-t-elle des “talents” - y compris dans d’autres domaines - présents en le même site, et de l’esprit de tolérance qui y règne.
Alors “ville-monde”, “ville globale”, “capitale de ceci”, “destination touristique recherchée”, “ville-marque à la mode”, “ville d’exposition branchée”, “ville événementielle cool”, “capitale culturelle”, les qualificatifs pullulent dans cette surenchère entre métropoles, toutes se voulant attractives, choisies, choyées ; laquelle l’emporte ? Toutes les villes ne peuvent prétendre à un leadership, que chacune s’accorde au mieux avec ses possibilités et soit accueillante, non seulement aux habitants qui l’honorent de leur présence mais aussi à toutes les surprises..."


Consulter l’éditorial

Consulter le sommaire

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0